Mathieu PEDROT (Géosciences Rennes) reçoit le prix "Intelligence environnementale et Agri/Agro"

Trophées Valorisation 2023 du Campus Innovation de l'Université de Rennes

Trophées Valorisation du Campus Innovation de l'Université de Rennes : neuf scientifiques mettent en lumière l’impact positif de la recherche publique sur la société

La collaboration avec des partenaires socioéconomiques mise à l’honneur

L’Université de Rennes et la SATT Ouest Valorisation ont organisé les « Trophées Valorisation du Campus Innovation de l’Université de Rennes », un événement qui promeut les travaux des actrices et acteurs de la recherche du bassin rennais en récompensant les actions de partenariat et de transfert de technologie public-privé. Les projets lauréats ont trait aussi bien à la formation des jeunes chercheuses et chercheurs en lien avec des entreprises : conventions industrielles de formation par la recherche – thèses Cifre, collaborations de recherche entre laboratoires et entreprises, transfert de technologie avec la création de start-ups.

Les membres fondateurs du Campus Innovation de Rennes ont ainsi présélectionné trois candidates et candidats emblématiques par domaine d’innovation stratégique parmi les projets signés ou finalisés en 2021 et 2022. Puis, un vote, conduit par un jury indépendant a départagé les lauréates et lauréats.

 Neuf chercheuses et chercheurs rennais ont été récompensés le 21 novembre 2023 pour la valorisation de leurs travaux lors de la troisième édition des « Trophées Valorisation du Campus Innovation de l’Université de Rennes ». De la décarbonation du secteur du bâtiment et des travaux publics à l’inclusion des personnes en situation de handicap en passant par la protection des écosystèmes marins, les six prix décernés ont en commun leur impact sociétal positif potentiel.

>>> A découvrir sur le site de Campus Innovation de l'Université de Rennes >>>

Le prix "Intelligence environnementale et Agri/Agro" pour Mathieu PEDROT : Rejeter une eau sans plastique dans le milieu naturel

Depuis 2021, l’équipe Nanoscale du laboratoire Géosciences Rennes, dirigée par Mathieu PEDROT, et la société malouine ICEMA, spécialisée dans la protection et la reconquête de la qualité des ressources en eau, travaillent à identifier les micro et nanoplastiques pour mieux les retenir et empêcher in fine la pollution des écosystèmes marins. C’est dans ce cadre qu’une thèse Cifre a vu le jour, « Devenir des microplastiques et des micropolluants associés d'une eau traitée en zone de rejet végétalisée » menée par la doctorante Margaux Kerdiles, avec comme champ d’expérimentation, une station d’épuration de Saint-Malo.

>>> Lire la présentation complète du projet de Mathieu PEDROT >>>

Mathieu PEDROT