Louis ALUS, doctorant dans l'équipe Rivières

Géométrie 3D du Cénozoïque du sud-ouest du bassin de Paris : reconstitution du routage des « métaux lourds » (ETM) entre sédiments de surface et aquifères depuis 66 Ma, en réponse aux changements tectoniques et climatiques
photographie drone d'une barre tidale passant à un faciès de plage à Contres. Crédits A. Bordenave

Depuis octobre 2023, Louis travaille en tant que doctorant au sein de l’équipe Rivière, encadré par François GUILLOCHEAU et Cécile ROBIN. Son sujet de recherche, co-encadré par le BRGM, portera sur l’étude du routage des éléments traces métalliques (ETM) au sein des dépôts cénozoïques du sud-ouest du bassin de Paris.
Les éléments traces métalliques et métalloïdes, sont des éléments toxiques géogéniques qui impactent la qualité des eaux et la santé des populations lorsqu’ils sont présents à haute dose. La source géologique de ces éléments, le cheminement de ces derniers dans les systèmes géologiques, ainsi que les mécanismes de piégeage / libération de ces ETM au sein des sédiments sont mal connus. Ces derniers sont pourtant nécessaires à la compréhension des mécanismes de pollution des eaux souterraines et leurs évolutions futures. L’objectif de ce projet de thèse est de recomposer le routage des ETM (As, Se, …), dans une logique « Source to Sink », depuis la source de ces éléments jusqu’à la zone de piégeage. Cette approche sera réalisée dans le sud-ouest du bassin de Paris sur les sédiments cénozoïques (depuis 66 Ma) dans lesquels de fortes concentrations d’ETM sont présentes dans les eaux (Battaglia-Brunet et al., 2022) et dans plusieurs formations sédimentaires (Rasplus, 1978).